Joanne Perez

Joanne PEREZ s’inspire de l’architecture d’un lieu et au travers de ses installations, crée un ailleurs, un entre-deux, ouvre une nouvelle dimension, et donne une nouvelle lecture de l’espace originel. Ces suspensions aériennes et lumineuses donnent à cet espace une dimen-sion organique, vivante, presque palpable.
« Le point de départ est sans doute l’histoire d’une poupée lumineuse qui me guidait dans l’obscurité… »
Ses scénographies invitent à une échappée poétique de nos univers obscurs.

Sa résidence à l’atelier Ni lui permet de poursuivre son travail plastique, aussi bien pour des commandes de luminaires in situ, que pour expérimenter de nouveaux « environnement lumineux »

John DENEUVE

 

Née à Annecy en 1976, John Deneuve vit et travaille à Marseille, où elle vient de publier Botte Blonde, un livre aux éditions P, et de réaliser une série de sérigraphies avec l’atelier Tchikebe.

Diplômée de l’école des Arts Décoratifs de Strasbourg en 2001, John Deneuve développe très rapidement une oeuvre protéiforme allant du dessin aux installations, en passant par la musique.

De l’un à l’autre, dans tous ces différents champs d’expression, se dessine une confrontation assumée entre le monde des adultes et celui de l’enfance. L’art de John Deneuve est « à la frontière de différents genres et catégories esthétiques, elle se pose la question des limites, entre art et non-art, bon et mauvais goût, et entre références codifiées et transgressions assumées »

(Emmanuel Lambion, 2013).

 

Aude MEDORI

En tant que plasticienne et bijoutière contemporaine, la démarche d’Aude MEDORI est liée au média qu’elle utilise : le bijou.

En essayant de comprendre ce que signifie: « précieux », « rare », « cher », « riche »… elle questionne les valeurs qui l’entourent et tente, lorsque c’est possible de prendre position avec humour. Ce qui l’emmène souvent à réaliser des pièces importables.

Continuer la lecture de « Aude MEDORI »

Fabien WICKENBURG

Après avoir tenté plusieurs expériences, professionnelles et personnelles, Fabien WICKENBURG choisit de travailler le métal afin de se rapprocher de cette maîtrise originelle.

S’interrogeant sur nos modes de consommation, il réalise du mobilier métallique en usant à l’occasion du parti pris du détournement d’objets. Ses créations tentent de délivrer un message décalé, en opposant leurs fonctions actuelles à celles des éléments qui les composent. Son mobilier se veut ainsi être original et durable, comportant majoritairement des pièces uniques façonnées manuellement.

Continuer la lecture de « Fabien WICKENBURG »