ARNAUD ARINI – RESIDENCE

Arnaud Arini - Atelier Ni

Fraîchement sorti de la Villa Arson, Arnaud Arini a eu le désir de rejoindre l’Atelier Ni pour y poursuivre ses travaux et ses recherches. Il y réside depuis 2018 où il explore de nouvelles techniques .

Son travail, oscillant entre installation et vidéo, questionne l’espace en sa qualité d’être vivant, voire d’acteur.

Ses projets protéiformes convoquent des matériaux qui vont du métal au tissu, du bois au latex, du carton au néon.

 

Mes errances dans la ville m’ont permis de m’intéresser très tôt à la poétique des non-espaces, des lieux de passages n’appartenant à personne (parkings, usines abandonnées, centre commerciaux…).

Il me semblait alors que ces lieux, en l’absence d’humain, s’animaient. Grand consommateur vidéo, j’ai choisi de confronter ces questionnements à l' »espace télégénique », l’espace bidimensionnel derrière l’écran.

Je travaille l’installation et la vidéo de manière transversale. J’ai recours aux automates, au field recording video ainsi qu’à la récupération d’objets en milieu urbain pour mettre en scène des espaces immersifs, désertés par l’humain et dont certains éléments deviennent acteurs de la fiction qui s’y installe.

AXEL BRUN – RESIDENCE

Axel Brun - Résidence à l'Atelier Ni

Axel Brun est installé à l’ATELIER NI depuis 2016. Entre deux résidences extérieures, sa résidence à l’Atelier lui permet de développer son travail de recherche autour de ses installations sculpturales et sonores. Il intervient également en collaboration avec l’équipe de l’ATELIER NI pour la réalisation de certaines production exécutive.

JOANNE PEREZ – RESIDENCE

Joanne PEREZ s’inspire de l’architecture d’un lieu et au travers de ses installations, crée un ailleurs, un entre-deux, ouvre une nouvelle dimension, et donne une nouvelle lecture de l’espace originel. Ces suspensions aériennes et lumineuses donnent à cet espace une dimen-sion organique, vivante, presque palpable.
« Le point de départ est sans doute l’histoire d’une poupée lumineuse qui me guidait dans l’obscurité… »
Ses scénographies invitent à une échappée poétique de nos univers obscurs.

Sa résidence à l’atelier Ni lui permet de poursuivre son travail plastique, aussi bien pour des commandes de luminaires in situ, que pour expérimenter de nouveaux « environnement lumineux »

CATHY COCAT – RESIDENCE

Cathy Cocat - Résidence à l'Atelier Ni

Cathy COCAT, diplômée du Master à l’Université des Arts UdK de Berlin, est une artiste plasticienne multidisciplinaire (sculpture, photographie, vidéo, performance,…).

Le DNAP de l’école des Beaux Arts de Marseille en poche, elle s’inscrit pour trois ans à l’Université des Arts (UdK) de Berlin. Elle est étudiante dans la classe de Christiane Möbus et participe aux ateliers de Hito Steyerl. En 2014 elle part en Israël, Palestine et Jordanie pour un voyage/workshop organisé par Via Lewandowsky . Lors de ce workshop elle réalise une série de sept photographies exposées à la Galerie Circle 1 à Berlin. Elle est diplômée du Master à UdK en juillet 2014. Depuis 2015 elle travaille sur un projet d’installation sensorielle et multimédiums.

Arrivée à l’Atelier en 2016, Cathy Cocat a développé son travail de sculpture composite. Elle a participé aux Ouvertures des Ateliers d’Artistes, où elle a exposé ses œuvres, notamment lors de l’expostion Fashionistas.

THOMAS ROYEZ – RESIDENCE

Résidence de Thomas Royez à l'Atelier Ni

Né en 1982 à Béthune.
Vit et travaille à Marseille.

Diplômé en 2011 de l’ESAA, Aix-en-Provence.

Très tôt intéressé par l’histoire de l’art, c’est progressivement la place du moulage dans l’histoire de la sculpture qui captera l’attention de l’artiste. Ses recherches l’amènent en priorité à produire des volumes, mais on trouve également des dessins, de la vidéo et du son dans ses installations. L’artiste développe un lexique de formes, réelles ou fictionnelles, qu’il agence, organise, classifie, selon la complexité des lieux dans lesquels il travaille.

JOHN DENEUVE – RESIDENCE

 

Née à Annecy en 1976, John Deneuve vit et travaille à Marseille, où elle vient de publier Botte Blonde, un livre aux éditions P, et de réaliser une série de sérigraphies avec l’atelier Tchikebe.

Diplômée de l’école des Arts Décoratifs de Strasbourg en 2001, John Deneuve développe très rapidement une oeuvre protéiforme allant du dessin aux installations, en passant par la musique.

De l’un à l’autre, dans tous ces différents champs d’expression, se dessine une confrontation assumée entre le monde des adultes et celui de l’enfance. L’art de John Deneuve est « à la frontière de différents genres et catégories esthétiques, elle se pose la question des limites, entre art et non-art, bon et mauvais goût, et entre références codifiées et transgressions assumées »

(Emmanuel Lambion, 2013).

 

CHRISTOPHE PEREZ – RESIDENCE

Christophe Perez - Résidence à l'Atelier Ni

Artiste et technicien métal de l’ESADMM (Ecole Supérieure d’Art & Design Marseille-Méditerranée), Christophe Perez est résident à l’ATELIER NI depuis 2013, il développe dans l’atelier son travail de sculpture et réalise aussi des œuvres pour d’autres artistes. Son savoir-faire en moulage et en mise en œuvre des matériaux composites fait de lui une personne ressource de l’association.

AUDE MEDORI – RESIDENCE

En tant que plasticienne et bijoutière contemporaine, la démarche d’Aude MEDORI est liée au média qu’elle utilise : le bijou.

En essayant de comprendre ce que signifie: « précieux », « rare », « cher », « riche »… elle questionne les valeurs qui l’entourent et tente, lorsque c’est possible de prendre position avec humour. Ce qui l’emmène souvent à réaliser des pièces importables.

Continuer la lecture de « AUDE MEDORI – RESIDENCE »

Fabien WICKENBURG – RESIDENCE

Après avoir tenté plusieurs expériences, professionnelles et personnelles, Fabien WICKENBURG choisit de travailler le métal afin de se rapprocher de cette maîtrise originelle.

S’interrogeant sur nos modes de consommation, il réalise du mobilier métallique en usant à l’occasion du parti pris du détournement d’objets. Ses créations tentent de délivrer un message décalé, en opposant leurs fonctions actuelles à celles des éléments qui les composent. Son mobilier se veut ainsi être original et durable, comportant majoritairement des pièces uniques façonnées manuellement.

Continuer la lecture de « Fabien WICKENBURG – RESIDENCE »